STEPHANE LAMART – BIOGRAPHIE

L’ignominie humaine n’a pas de limites. Agrémentée de la haine et de la violence, elle fait des ravages terribles. Sur ses propres congénères, l’Homme est capable de la pire des barbaries, mais sur les animaux, les mots manquent pour qualifier ses agissements. Stephane Lamart, alors âgé de dix ans et des poussières, a été le témoin de l’atrocité dont l’être humain est capable envers les animaux. Depuis cet instant fatidique, il s’est dressé envers et contre tous pour lutter pour le droit des animaux. Profondément traumatisé par l’acte de bestialité dont il a été le témoin par inadvertance, le meurtre d’un rat par une population animée par la colère, le jeune enfant s’est mis en tête de protéger les animaux.

Les années ont passé et Stephane Lamart a bien grandi depuis. En réalité, durant son adolescence, il passe le plus clair de son temps libre au sein de différentes structures d’accueil et de protection des animaux. Au cours de ce parcours initiatique, notre jeune ami découvre les lacunes de ces structures : leur éloignement des autorités publiques compétentes pour une amélioration de leurs prestations et des médias qui leur permettront de mieux se faire connaître et de sensibiliser la population sur la cause animale. Voilà pourquoi Stephane Lamart quitte sa région d’origine pour Paris.

Dès qu’il atteint la majorité, Stephane Lamart fonde son association éponyme et lutte activement pour la reconnaissance des droits des animaux. Grâce à une campagne de communication efficace, il fédère autour de lui un grand nombre de personnalités comme la chanteuse Rika Zaraï, des fonctionnaires de la police et des impôts, ainsi qu’un nombre important de bénévoles. Le caractère générateur de cette passion inconditionnelle pour les animaux n’est en effet pas un cas isolé dans un pays aussi avancé que la France, ce qui pousse un grand nombre de personnes (au moins 1 700) à suivre Stephane Lamart.

Pour être efficace, l’association de Stephane Lamart axe son action autour de l’amour et de l’affection sans condition de tous les animaux, quels qu’ils soient, de l’abeille au zébu. Ainsi, elle s’assure un soutien considérable auprès des défenseurs de la vie animale. Ce profond respect envers les animaux a permis à l’association de prendre des positions sur de nombreux points, dont l’étourdissement des animaux avant l’abattage, la défense des pigeons, l’abolition des pratiques comme la corrida ou le commerce de la fourrure.

Mais les prises de position sont vaines sans action. Stephane Lamart et son équipe le comprennent et c’est pourquoi l’association est active tous les jours de la semaine pendant toute l’année. Elle pratique des enquêtes sur terrain afin de dénicher tout acte de maltraitance ou de cruauté envers des animaux, sauve des animaux mis en péril et rend un service d’information à toute personne intéressée sur la protection des animaux. Sur ce dernier point, il faut savoir qu’en tant qu’ancien policier, Stephane Lamart aide beaucoup les services de police et la gendarmerie sur l’attitude à avoir face aux sévices commis sur des animaux. D’ailleurs, une partie des actions de l’association Stephane Lamart est axée sur le plan juridico-judiciaire.